Beethoven, L.V.(1770-1827). Les Sonates pour piano. HJ Lim.

81I11Jnu8ZL__SL1500_

Les 30 sonates pour piano.

(Sonatines op.49 no.1-2 non-enregistrées.)

Hj Lim, piano Yamaha.

Enregistrement juillet-août 2011 à Chaux-de-Fonds, Suisse.

EMI Classics. 2012. 50999. 8cds.

Appréciation: Excellent *****

 

Grave-Allegro di molto de la Pathétique op.13

Rondo-Allegro de la Pathétique op.13

Allegro assai de l’Appasionata op.57

 

« Plus que tout autre compositeur, la musique de Beethoven est directement liée aux évènements de sa vie, qu’ils soient amoureux, tragiques, politiques, sociaux ou spirituels », écrit HJ Lim.

La jeune coréenne a abondamment lu et étudié Beethoven. Les lettres personnelles, les correspondances de ses contemporains et bien entendu sa musique furent au cœur de nombreuses années de réflexion. « Pour mettre en relief l’émotionnel, l’humain, le spirituel et la psychologie », de Beethoven. Cet approfondissement de la personnalité du compositeur n’a eu d’autre but que de bien servir la musique de ce grand génie.

Toutes ces connaissances doivent maintenant passer par l’instrument! À 24 ans seulement, l’artiste possède une technique fulgurante, étonnante d’agilité et de musicalité. Elle rend justice au tempérament explosif de Beethoven par des choix de tempos enlevants, rapides certes, mais parfaitement contrôlés en mouvements intérieurs. Grondements de tonnerre, vents tumultueux tourbillonnants, vagues déferlantes du piano exécutées comme un large orchestre, la pianiste est renversante de virtuosité! Pour les contemplatifs, passez votre chemin, car elle démolie tout sur son passage, et avouons-le, va un peu trop loin…

Par ailleurs, la romance et le lyrisme du compositeur sont bien soulignés par un subtil rubato, dans un élan d’une légèreté juvénile, évitant toute langueur au discours musical. Beethoven, est parfois amoureux, fébrile, moqueur et joyeux (premières sonates). Parfois, il médite, réfléchit, crie sa douleur, se questionne…(sonates médianes). Finalement, il contemple dans la sérénité, un ciel qui se fait de plus en plus proche…(ultimes sonates). Hj Lim a bien saisi tout cela, et dépeint, grâce à son immense talent, toutes les facettes d’un homme face à son Destin.

Version personnelle et dérangeante, ce cycle mérite toute notre attention. Un nouveau regard sur une œuvre essentielle. Prise de son un peu distante, mais riche en médiums et en basses remplissant l’espace sonore. Une réussite.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :