Mozart, W.A. (1756-1791) Trois quatuors dédiés à Haydn. Cuarteto Casals.

81+zAnPkhgL__SL1500_Quatuor k.387 « Printemps » en sol majeur

Quatuor k.428 en mib majeur

Quatuor k.465 « Dissonances » en do majeur

Abel Tomàs Realp, violon

Vera Martinez Mehner, violon

Jonathan Brown, alto

Arnau Tomàs Realp, violoncelle

Enregistré au Studio Teldex Berlin, sept.2013

Harmonia mundi. 2014. hmc902186.82m.17s.

Appréciation: Très bien ****

Allegro non troppo du quatuor k.428

Menuetto, allegretto-trio du quatuor k.428

Les cordes de boyaux font désormais partie du paysage sonore de la musique de chambre de la fin 18e siècle. Après les excellentes contributions des Quatuor Mosaïques, Salomon, Esthérazy et cie, voici cet ensemble madrilène qui n’a pas tardé à s’imposer comme l’un des meilleurs quatuors à l’heure actuelle. Mais ces sonorités tranchantes et incisives ne plaisent pas à tous. Néanmoins, elles clarifient étonnamment le discours, chacun des instruments étant bien mis en évidence.

En comparaison avec les Quartets ci-haut mentionnés, on notera, en plus de la précision et la cohésion d’ensemble, un raffinement hors du commun, une fébrilité toute espagnole, très « bocchérinienne « . Ce qui donne à ces pages un côté ensoleillé. À quand les trois autres quatuors de la série? On en redemande.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :