Bach, J.S. (1685-1750) Oratorio de Noël. Collegium Vocale. Philippe Herreweghe.

81aPnuZIGiL__SL1500_Barbara Schlick, soprano. Michael Chance, alto.

Howard Crook, ténor. Peter Kooy, basse.

Collegium Vocale Ghent. Philippe Herreweghe, direction.

Enregistré en janv.1989 à la Minderbroederskerk, Gand, Belgique.

Virgin veritas. 1989. 5099909633421. 2cds. 149m.42s.

Appréciation: Sommet du Parnasse ******

Jauchzet, frohlocket!

Schlafe, mein Liebster

 »Dors, mon doux enfant, jouis de ton sommeil. Après, pour le salut de tous, tu veilleras! »

Choral final de la 2e cantate

Les six cantates de Noël furent composées en 1734, période de la maturité du cantor de Leipzig. Elles furent alors exécutées séparément à partir du 25 décembre jusqu’à la fête de l’Épiphanie, c’est à dire le 6 janvier suivant. Les fidèles pouvaient suivre, tel un feuilleton, le récit familier de la naissance du Christ. Comme à son habitude, Bach y a mis tout son génie et son inspiration dans ce que tous considèrent comme le chef-d’oeuvre du genre.

L’interprétation de l’équipe flamande demeure la plus belle jusqu’à ce jour. Les couleurs des instruments d’époque, les voix radieuses des solistes et du chœur nous offrent plusieurs moments d’une perfection inégalée. On reçoit cette offrande de joie et de tendresse en plein cœur, illuminé par l’innocence d’un récit qui nous touche encore, presque trois siècles après sa création. Magnifique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :