Mozart, W.A. (1756-1791) Sonates pour piano. Marc-André Hamelin.

034571280295-2Sonates k.282-283-330-332-333

Sonates k.545-570-576

Rondos k.485 et 511. Gigue k.574

Fantasia k.397

Marc-André Hamelin, piano Steinway. Enregistré à Henry Wood Hall, Londres en juillet 2013.

Hypérion. 2015. CDA68029. 2cds. 154m.33s.

Appréciation: ***

Allegro de la sonate k.332

Adagio de la sonate k.570

Allegro de la sonate k.545

Le très méticuleux pianiste canadien propose un Mozart d’une blancheur immaculée. D’une netteté irréprochable, mais parfois à la limite de l’immobilité, Hamelin a choisi une approche qui dépouille cette musique de tout artifice. Pour ceux qui cherchent une vision révolutionnaire de la part d’un des plus grands virtuoses des temps modernes, il faut regarder ailleurs…

Respectueux du génie mozartien, le jeu du pianiste est louable dans le sens qu’il ne cherche pas à épater la galerie. Mais dans son essence, on se demande toujours pourquoi un si formidable technicien, ne réussit si peu à nous émouvoir. À peine un sourire est esquissé. Pourtant on connait tous notre Wolfgang, sa joie de vivre et son impertinence juvénile. On le reconnait à peine sous ces traits virtuoses, lancés pourtant dans une facilité déconcertante. Parfois, quelques accents incongrus nous laissent perplexes. Nous nous questionnons alors sur la réelle compréhension du pianiste par rapport à Mozart. Pour certains, il demeure insaisissable, malheureusement.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :