Pärt, Arvo (n.1935) Da pacem Domine.

81W-dt-drPL._SL1429_ (1)Triodion, Sieben Magnificat-Antiphonen, Nunc dimitis.

Dopo la vittoria, Virgencita, The Woman in Alabaster box.

Tribute to Caeser, Da pacem Domine.

Latvian Radio Choir. Sigvards Klava, direction.

Ondine. 2016. Ode 1286-2. 72m.38s.

Appréciation: Sommet du Parnasse******

Sieben Magnificat-Antiphonen (1988-91)

Da pacem Domine (2006)

L’ensemble vocal de la Letonnie interprète avec perfection l’oeuvre chorale d’Arvo Pärt, probablement l’estonien le plus connu de la planète. Ces petits pays du nord sont reliés par une grande tradition du chant choral, autant dans leur folklore respectif que par leur proximité de la grande Russie orthodoxe.

Musique du froid, de l’immobilité et surtout du silence. Arvo Pärt ne brise pas ce silence, il l’embrasse et l’apprivoise. La musique est réduite au minimum. Il y a ces notes blanches, immaculées, en simples déclamations répétées à l’infini. Pourtant, l’effet est encore indescriptible. Le Latvian Radio Choir est à ce point sublime, que la musique devient une expérience en soi. Difficile d’en dire plus, il suffit de se taire et d’écouter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :