Wranitzky, Paul (1756-1808). Trios pour cordes. Ensemble Cordia.

51H3SuG2gXLTrio op.17 no.1

Trios op.3 no.1 et 3

Premier enregistrement mondial.

Enregistré à Eroica Saal  du palais Lobkowitz à Vienne en 2010.

Stanley Ritchie, violon Zygmuntowicz d’après Guarneri, 1736.

Stefano Marcocchi, alto Jacob Petz 1769.

Stefano Veggetti, violoncelle Gagliano, 1717. Brilliant Classics. 2012. 94339. 56m.02s.

Appréciation: Très Bien****

Trio op.3 no.3 en sol majeur: 

Allegro moderato 

Adagio 

Menuetto-Allegretto 

Paul Wranistky a côtoyé les plus grands de son époque… Mozart, Haydn, Beethoven entre autres. Compositeur accompli et chef d’orchestre, il dirigea d’ailleurs la Création de Haydn ainsi que la première symphonie de Beethoven en 1800. Sa musique est en général de bon goût et sans surprise. Elle suit les schémas et les formes des compositions typiques de la fin du 18e siècle viennois.

Ses fréquentations de la haute bourgeoisie de Vienne lui apporta fortune et gloire. Il composa beaucoup dans tous les domaines. Sa musique de chambre est particulièrement volumineuse. Il créa une trentaine de trios pour violon, alto et violoncelle, un genre que ses collègues compositeurs délaissèrent plutôt pour le quatuor.

Enregistrés dans la vaste salle Eroica au palais historique Lobkowitz de Vienne, les trios, proposés ici dans une acoustique réverbérée, semblent s’envelopper d’une beauté presque onirique. Témoin d’un passé somptueux, la musique de Wranitzky semble avoir des ailes, s’élève dans l’air ambiant comme une nostalgie de jours heureux. Cette salle richement décorée est à l’image de cette musique simple, finement élaborée et conçue avant tout pour plaire à une aristocratie élégante et fortunée.

La sonorité des lieux est un peu trop spacieuse pour ce genre d’ensemble. Mais les musiciens l’exploitent bien en allongeant parcimonieusement les notes, en ajustant le discours au gré du mouvement des ondes. L’effet est un peu spécial, il est vrai. Mais les voix sont malgré tout bien différenciées et on peut apprécier le traitement que Wranitzky a offert à chaque instrument. Ces trois voix sont parvenues jusqu’à nous. Elles nous racontent au moins trois choses essentielles…Noblesse, Plaisir et Beauté.

lob_saal1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :