Telemann, G.P. (1681-1767) Der Messias. Ludger Rémy.

714TDwdnB3L._SY355_Der Messias TWV 6:4 pour 4 solistes et orchestre.

Partie TWV 44:42 pour 2 flûtes à bec, 2 hautbois, 2 violons et continuo.

Sonata TWV 44:11 pour deux violons, deux altos et continuo.

 

Concerto TWV 43:Es 1 pour cordes et continuo.

Veronika Winter, soprano. Marion Eckstein, alto. Jan Kobow, ténor. Klaus Mertens, basse.

Telemannisches Collegium Michaelstein. Ludger Rémy, direction.

Enregistré à l’église St-Barthélemy, Blankenburg, Allemagne en 2001.

CPO. 2003. CPO 999 847-2. 57m.36s. Appréciation: Superbe*****

Gott kam selber vom Himmel pour basse et alto.

Schönster unter den Menschen pour soprano et alto.

Concerto pour cordes en Mib majeur

Le Messie de Telemann n’a rien à voir avec celui de Handel qui est devenu un phénomène culturel au fil des années. Celui de Telemann a été écrit en 1759 pour quatre solistes et orchestre. Il ne dure qu’une trentaine de minutes et est chanté en allemand. Il est basé sur une série de poèmes de F.G. Klopstock (1724-1803). C’est une oeuvre intimiste, construite autour de réflexions mystiques et poétiques sur la vie du Christ.

Telemann a créé une musique qui suit de près le texte de Klopstock, en défilant de manière libre le récitatif, l’arioso, les duos et les intermèdes instrumentaux. Parfois on dirait un opéra baroque français. Le livret ne contient que la traduction anglaise des textes, et leur compréhension est plutôt difficile à saisir. Mais la musique de Telemann est si belle et l’interprétation si communicative qu’on n’a pas vraiment besoin de tout comprendre. La musique nous raconte par elle-même l’essentiel.

Le grand duo pour soprano et alto de Myriam et Déborah vaut tout le disque. C’est une pièce magnifique, du grand art baroque. Telemann, à 78 ans, savait encore surprendre par son inventivité à l’épreuve du temps.

Le regretté Ludger Rémy, décédé l’an dernier à 68 ans, grand spécialiste de Telemann, a su regrouper un fameux quatuor de solistes. Les voix sont parfaites, la sonorité d’ensemble est superbe. Selon moi, c’est l’une de ses meilleures productions au disque parmi ses nombreuses contributions à l’art vocal baroque allemand.

En complément, un excellent choix de pièces instrumentales qui, par leur caractère pastoral viennent agrémenter de belle manière ce Messie encore peu connu, mais d’un éclat unique.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :