Handel (1685-1759) Le Messie. Version 1751. Edward Higginbottom.

3 sopranos garçons du Choir of New College Oxford.

Iestyn Davies, contre-ténor.

Toby Spence, ténor.

Eamonn Dougan, basse.

Academy of Ancient Music.

Choir of New College Oxford.

Edward Higginbottom, direction.

Enregistré à St John’s, Smith Square, Londres en 2006.

Naxos. 2006. 8.570131-32. 2cds. 142m.19s. Appréciation: Superbe*****

Pifa, aria et Glory to God

Rejoice greatly! pour ténor

He shall feed his flock pour alto et soprano

His yoke is easy pour choeur

La genèse du Messie du Handel n’a rien de très romantique. C’est une affaire de business qui à l’origine d’une des oeuvres les plus populaires de tous les temps. Après l’hiver désastreux de 1740-41 et sa série d’opéras italiens au théâtre, son librettiste Charles Jennens eut l’idée d’un nouvel oratorio sacré pour renflouer leurs pertes financières. Jennens souhaitait que le Messie fut exécuté pendant la semaine sainte pendant que les représentations théâtrales étaient interdites. Ainsi, avec une oeuvre sacrée, il souhaitait une plus grande affluence du public. Handel se mit à la tache le 22 août 1741. Il finit le travail le 14 septembre suivant, soit en seulement 24 jours! Avec la même cadence effrénée, il entreprit tout de suite la composition de Samson qu’il termina juste à temps pour le début de la saison hivernale d’Irlande en novembre 1741. Le succès de Samson fut immédiat. Handel fut rassuré et prévu alors une représentation du Messie pour le 13 avril 1742 au New Musical de Fishamble Street de Dublin. Les recettes du concert furent généreusement données à des oeuvres de charité.

Handel adapta son oeuvre plusieurs fois par la suite selon l’occasion et en tenant compte des effectifs vocaux disponibles. C’est ainsi qu’il écrivit deux nouveaux airs pour la représentation de 1751 au Foundling Hospital de Londres. Cet orphelinat d’enfants trouvés fut fondé en 1739 par un officier de marine philanthrope. On y organisait des concerts et des expositions pour financer l’établissement qui accueillait jusqu’à 15000 enfants abandonnés! Ce furent des temps difficiles à Londres. On dit qu’en moyenne 30% des orphelins ne survivaient pas.

La version de Edward Higginbottom a reproduit l’effectif de l’exécution du 16 mai 1751. Il n’y a ici aucune voix féminine selon la tradition des choeurs anglais de l’époque. Trois garçons sopranos ont été choisi parmi le choeur d’enfants d’Oxford pour se partager les airs. Handel adapta ainsi l’air Rejoice greatly pour ténor en remplacement du soprano pour des raisons techniques évidentes. Certains passages tenus par les sopranos prennent tout leur sens, comme celui de la Nativité. On y retrouve une fraîcheur d’intention et une belle naïveté narrative qui convient bien au texte des Écritures.

L’interprétation d’ensemble est traditionnelle et respectueuse, supportée par l’ensemble prestigieux de l’Academy of Ancient Music sur instruments anciens. Le style est noble et ample. On a évité le côté dramatique d’une exécution trop théâtrale. La beauté et la justesse des interventions vocales sont à la hauteur, malgré le manque d’expérience des sopranos. Le choeur est lumineux comme il se doit, d’une qualité exceptionnelle digne de la grande tradition britannique.

Le Messie a rapporté à Handel fortune et gloire. Mais il lui a aussi permis de donner beaucoup en retour. Ce nouveau genre de l’opéra sacré lui a offert de sortir de l’église pour aller vers le public. C’est une oeuvre qui rassemble encore les gens aujourd’hui. Plus que jamais, nous avons besoin de ce Messie, à l’heure où nous sommes tous séparés les uns des autres. Il est devenu une œuvre charitable en soi pour nous réconforter et nous apporter quelques lumières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :