Archive for the Tchaikovski Category

Tchaïkovski, P.I. (1840-1893) Symphonies, Concertos, Valses. Kurt Masur.

Posted in Tchaikovski on 5 décembre 2014 by René François Auclair

 

51IH3lB3Y5LSymphonies 1-6. Concertos pour piano 1-3.

Ouvertures et valses célèbres.

Gewandhausorchester de Leipzig.(Symphonies)

New York Philharmonic. (Valses et Concertos)

Warner Classics (Teldec). 1987-97. 10 cds.

Appréciation: Superbe *****

Scherzo de la symphonie no.1 op.13  »Rêves d’hiver ».

Andante cantabile de la symphonie no.5 op.64

Valse de la symphonie no.5 op.64

La vie de Tchaïkovski est à l’image de personnages issus de l’imaginaire de Leo Tolstoï (1828-1910). Ses déboires sentimentaux et personnels, fort bien documentés part une large correspondance, nous montrent à quel point cet être souffrant et hypersensible fut toute sa vie près de ses sentiments.

Ainsi, ses contemporains reprocheront à ce musicien passionné, le peu d’égard aux formes et de la pensée théorique. Car Tchaïkovski est avant tout, un sentimental où sa sincérité prévaut sur les formes abstraites. Son art sert bien souvent d’exutoire à son mal de vivre et est en constance recherche de délivrance. De ce génie accablé sortira les plus belles mélodies qui soient, rattachées à un langage facilement reconnaissable.

Kurt Masur (n.1927) a légué à la postérité ces admirables enregistrements. Sa direction est un exemple d’équilibre et de force tranquille. Il se dégage de ces pages un respect immense, évitant tout excès à une musique déjà très à « fleur de peau ». L’orchestre du Gewandhaus, tout en rondeur et en profondeur, bénéficie d’une acoustique idéale.

Les concertos avec E.Leonskaja sont traités avec la même classe. Très satisfaisante et traditionnelle exécution parmi une pléiade de versions sur le marché, Tchaïkovski demeure ici au cœur d’une interprétation engagée et solide. Une référence injustement sous estimée.