Archive for the Campagnoli Category

Campagnoli, B. (1751-1827) Quatuors avec flûte traversière. Ensemble Il Demetrio.

Posted in Campagnoli on 15 septembre 2018 by rfauclair

81ualEzuuFL._SL1200_6 quatuors avec flûte.

Gabriele Formenti, flûte Tardino à six clés d’après Grenser, 1763.

Maurizio Schiavo, violon Pistoni d’après Guarneri, 1735.

Mauro Righini, alto Zanoli, Vérone, 1749.

Antonio Papetti, violoncelle anonyme français, début 19e siècle.

Enregistré à Bartok Studio, Bernareggio, Italie en 2017.

Brilliant Classics. 2018. 95399. 68m.41s. Appréciation: Très Bien****

Allegro con variazioni du quatuor no.3 

Allegro espressivo du quatuor no.4

Andante graziozo du quatuor no.4 

Pourquoi parler de ce disque modeste et sans prétention? Peut-être par ce que c’est tout simplement ravissant. Ces quatuors s’écoutent par coeur. Il y a ceux de Mozart qui sont de petits chefs-d’oeuvre. Ceux de Campagnoli, écrits fin 18e siècle, sont faits dans le même moule. Les formules galantes de cette musique souriante ne servent qu’à embellir le temps qui passe. C’est aussi pour le plaisir d’entendre le son velouté de la flûte traversière accompagné sagement par un trio à cordes. J’ai toujours aimé cette rondeur délicate du traverso, que je préfère au métallique de la flûte moderne. Bien entendu, ce répertoire ancien convient beaucoup mieux à l’instrument de bois.

L’interprétation est savoureuse. Les chambristes italiens offrent une belle prestation, simple et détaillée. Les sonorités champêtres des instruments sont bien captées. Campagnoli revit l’espace d’un instant. Et on se remet à rêver à ce monde révolu et sans souci. C’est l’un des mystères de la musique qui fait voyager sans se déplacer, qu’importe quelle soit modeste ou grande.

Bartolomeo_Campagnoli_1778

 

 

Campagnoli, B. (1751-1827) Six Quatuors. Ensemble Symposium.

Posted in Campagnoli on 7 août 2017 by rfauclair

611WKvAn+FLSix quatuors (1768/70)

Igor Cantarelli et Gian Andrea, violons.

Simone Laghi, alto. Gregorio Buti, violoncelle.

Enregistré à Villa San Fermo, Lonigo, Italie en 2014.

Brilliant Classics. 2014. 95037. 66m.44s. Appréciation: Très Bien****

Quatuor no.4 en Mib:

Allegro-Andantino-Allegro moderato

La musique de Campagnoli est peu connue. Mais elle est représentative du style galant, largement diffusé à cette époque. Cet italien, contemporain de Boccherini, a composé de très jolis quartetto dont c’est le premier enregistrement au catalogue. Élève de Tartini, puis de Nardini, Campagnoli eut une belle et longue carrière. Il a notamment beaucoup voyagé et s’est retrouvé concertmaster au légendaire Gewandhaus de Leipzig de 1797-1818.

Ses quatuors en trois mouvements s’écoutent sans peine. Ce sont de courtes pièces, brillantes et gaies, finement élaborées, qui se rapprochent de Boccherini.  L’exécution sur instruments historiques est sans faille, transparente et vivante. Ce disque est une autre de ces nombreuses variations sur le thème connu de l’insouciance et de la galanterie charmante qui séduit encore et toujours.