Archive for the Liszt Category

The Classical Elements. Albert Tiu, piano.

Posted in De Falla, Debussy, Liszt, Ravel on 26 août 2017 by rfauclair

91IOZbxolIL._SL1500_Oeuvres de Debussy, Berio, Lizst, Ibert, Falla, Messiaen, Ravel, Rachmaninov, Scriabin…

Albert Tiu, piano Hamburg Steinway D.

Enregistré à Concert Hall Conservatory, Singapore en 2015. Centaur. 2016. CRC 3503. 79m.45s.

Appréciation: Superbe*****

 

Waldesrauschen (murmures de la fôret) de Franz Lizst

Le Vent dans les Plaines de Claude Debussy

Jeux d’eau de Maurice Ravel

Danza ritual del Fuego de Manuel de Falla

La Terre, Air, Eau et le Feu sont présentés dans ce programme fort bien pensé et conçu par le pianiste philippin Albert Tiu. Les quatre tableaux sont répartis en cinq courtes pièces, tous inspirées par l’impressionnisme, dont Debussy en est le noyau créatif le plus important.

Le disque nous fait découvrir toute l’étendue expressive du piano et ses capacités à traduire les sensations, les couleurs et les mouvements de la nature. La curiosité suscitée par la liste des compositeurs proposés, et la manière dont chacun interprète les éléments à sa façon, permettent une écoute toujours attentive. Les bruits et les impressions de la nature ont un effet captivant sur l’esprit, et cet enregistrement réussi à nous y plonger totalement.

Le piano est particulièrement beau, équilibré dans une prise de son exemplaire. La virtuosité contrôlée de Albert Tiu se tient à distance de tout effet superficiel ou grossier. Les doigtés particulièrement volatiles du musicien font des merveilles. C’est le genre de disque où l’on doit prendre son temps, s’arrêter pour rêver, divaguer, et profiter des bienfaits qu’il procure. La nature est transfigurée par la musique.

 

 

Rhapsody. Orchestre de la Radio Bavaroise. Denis Matsuev. Mariss Jansons.

Posted in Gershwin, Liszt with tags on 27 septembre 2016 by rfauclair

81xqx8hrgll-_sl1200_Chabrier: Espana. Gershwin: Rhapsody in Blue.

Enescu: Rhapsodie roumaine. Ravel: Rapsodie espagnole.

Liszt: Rhapsodie hongroise no.2 (transcription pour orchestre).

Denis Matsuev, piano (Gershwin). Mariss Jansons, direction.

Enregistré live à Herkulessaal, Munich en octobre 2015.

Br Klassik. 2016. 900146. 63m.57s.

Appréciation: Sommet du Parnasse ******

Rhapsody in Blue (extrait)

Rhapsodie no.2 de Liszt (transc.K.Müller-Berghaus)

C’est le Super Disque de l’année 2016. Le genre que l’on fait joué à fond la caisse chez soi, ou dans la voiture! Le choix des pièces, la qualité exceptionnelle de l’orchestre bavarois, le très estimé et charismatique chef Mariss Jansons, et Denis Matsuev complètement déchaîné dans Gershwin, font de cet enregistrement un must qui peut rejoindre à peu près tout le monde qui aime la musique en général.

Enregistré devant le public de Munich, on sent la connivence entre le chef et son orchestre où tout semble possible. L’ensemble est organique et malléable et Jansons se fait un immense plaisir à le faire bouger à sa guise. La rhapsodie peut être définie comme un enchaînement varié de mélodies, de danses et d’humeurs tantôt cocasses ou dramatiques. C’est cette variété, tant musicale que régionale qui donne au disque son élan irrésistible. De l’Espagne à l’Amérique, de la Roumanie à l’Hongrie, la musique devient alors universelle.

Mais le véritable clou de la soirée revient indubitablement à la transcription pour orchestre de la rhapsodie de Liszt. Le chant pathétique des cordes qui débute l’oeuvre est un moment unique. Ah! Ces contrebasses que Jansons fait résonner dans tout leur drame! Et puis c’est le triomphe. Le public bavarois, très poli jusqu’à présent, devient alors exubérant et applaudie sans retenue. Une réussite.