Archive for the Bruhns Category

Bruhns, Nicolaus (1665-1697) Les Cantates. Harmonices Mundi. Claudio Astronio.

Posted in Bruhns on 9 août 2016 by rfauclair

71yxVnB+JpL._SL1200_Harmonices Mundi.

Claudio Astronio, direction.

Enregistré à Bolzano, Italie en mai 2015.

Brilliant Classics. 2016. 95138. 2cds.

Appréciation: Très Bien ****

 

O werter heil’ger Geist

Nicolaus Bruhns eut une courte vie. Fauché dans la fleur de l’âge à 32 ans, il laissa pourtant une œuvre déterminante qui influença beaucoup le jeune J.S.Bach. D’ailleurs on reconnait les similitudes de ses premières cantates.

La musique de Bruhns a un effet apaisant et édifiant sur l’âme. On l’adopte immédiatement à l’écoute. Le mélange concertant et vocal juxtaposé à la variété de rythmes et d’humeurs est très satisfaisant, musicalement parlant. Parfois, le pathos émouvants des déclamations vocales et la poésie funèbre qui s’en dégagent semblent prémonitoires, à plus d’un siècle d’intervalle et de style, au lied de Schubert, dont la vie s’arrêta aussi brusquement que Bruhns…

L’ensemble italien a réunit les douze cantates pour la première fois au disque. L’interprétation d’ensemble est honorable. Les voix sont expertes dans ce domaine du baroque allemand. Les mélismes virtuoses sont bien exécutés. Un seul bémol cependant au baryton, dont le timbre trop différencié défait quelque peu l’homogénéité d’ensemble. La prise de son un peu sèche et restreinte en espace empêchent librement la musique de nous atteindre. Il faut alors retourner à l’excellent « Heart’s Refuge » du Early Theater of Music de Daniel Taylor (Analekta. 2014) dont une cantate de Bruhns fut reprise, mais cette fois-ci, dans une atmosphère tout à fait sublime.

The Heart’s Refuge. Theatre of Early Music. Schola Cantorum. Daniel Taylor.

Posted in Bach Johann Christoph, Bruhns, Nouveautés 2014 on 10 septembre 2014 by rfauclair

51m1i3ufa3LCantates luthériennes du 17e siècle.

Œuvres de Buxtehude, J.Chr.Bach, Schmelzer

J.Kuhnau et N.Bruhns.

Enregistré à Humbercrest United Church, Toronto en avril 2013

Daniel Taylor, directeur artistique.

Analekta. 2014. AN29143. 49m.08s.

Appréciation: Magnifique *****

Ich liege und schlafe mit Frieden (Je me couche et m’endors en paix) de N.Bruhns (1665-1697)

Es ist nun aus mit menem Leben (C’en est maintenant fini de ma vie) de J.Chr.Bach (1642-1703)

Le baroque allemand du 17e siècle est souvent synonyme d’austérité. La musique était avant tout destinée à la ferveur religieuse. Encore en développement, elle trouva, une génération plus tard, un certain J.S.Bach qui l’amènera à un niveau supérieur. Pourtant, de cette apparente facilité, de ces couleurs sombres et intériorisées, il y a ici une magnifique invitation à la beauté du moment présent.

Baigné d’une douceur incomparable, tant dans la prise de son que dans la déclamation des chœurs, ce disque fait l’effet d’une consolation entière. La cantate « C’en est maintenant fini de ma vie » de J.Chr.Bach (un cousin du père de Bach) est d’une simplicité désarmante, subtilement harmonisée. Ces strophes répétées inlassablement dans le silence, comme des mantras, produisent chez l’auditeur un abandon total, une paix résignée. Les paroles « Welt, gute nacht » (Monde, bonne nuit) presque chuchotées dans la pénombre, possèdent quelque chose de sublime et d’émouvant…

En cela, il faut souligner le travail méticuleux et sensible de Daniel Taylor. Grand chantre lui-même, dévoué à l’art vocal, il a amené son ensemble tout près des textes liturgiques. De cette proximité, l’auditeur moderne y trouvera sûrement un sens qui lui fera le plus grand bien.